Menu Fermer

Comment une épidémie de coronavirus AR contamine un programme d’insecte avec des informations erronées – VRScout

Facebook sévit contre les effets qui prétendent « prédire, diagnostiquer, traiter ou guérir les coronavirus ».

Alors que COVID-19 continue de se répandre à travers le monde – l’Organisation mondiale de la santé l’a récemment déclarée pandémie mondiale – beaucoup d’entre nous, y compris VRScout, se retrouvent confrontés à des quarantaines potentiellement longues, car de plus en plus de pays continuent d’adopter des procédures de confinement plus strictes. Naturellement, beaucoup ont profité du chaos qui a suivi pour diffuser de dangereuses informations erronées concernant l’épidémie, notamment des diagnostics et des traitements falsifiés.

Dans une déclaration publiée par Facebook plus tôt cette semaine, la société a révélé ses propres inquiétudes concernant une nouvelle vague de filtres et d’effets AR colportant de fausses informations sur la façon de prévoir, diagnostiquer, traiter et guérir le COVID-19, alias coronavirus.

"Sur Facebook nous prenons des mesures pour limiter la désinformation et les contenus préjudiciables, et pour aider à mettre les gens en contact avec des mises à jour précises liées à l’épidémie de coronavirus », déclare la société dans une mise à jour de son Groupe de créateurs AR. « Aujourd’hui, nous voulions vous faire part des nouveaux changements apportés à Spark AR pour soutenir cet effort continu ».

Facebook poursuit en détaillant son plan d’attaque, qui commencera par la suppression de tous les effets préexistants liés aux coronavirus et de toutes les soumissions futures qui prétendent « prédire, diagnostiquer, traiter ou guérir les coronavirus ». À l’avenir, la société empêchera les utilisateurs de rechercher les effets indésirables liés à COVID-19 sur Instagram » et n’autorisera que les soumissions « développées en partenariat avec un organisme de santé reconnu ».

(Crédit image : Instagram, Facebook)

Facebook a activement encouragé la sensibilisation aux coronavirus ces dernières semaines, en plaçant les conseils liés à COVID-19 en tête des flux d’utilisateurs afin de contribuer à la diffusion des informations utiles fournies par le CDC. Le PDG Mark Zuckerberg a également annoncé la création du Fonds de réponse solidaire COVID-19, qui permettra à l’entreprise d’égaler jusqu’à 10 millions de dollars de dons pour les organisations travaillant à la prévention de la propagation du virus. L’entreprise versera également 10 millions de dollars supplémentaires à la Fondation du CDC, une collecte de fonds qui sera lancée dans le courant de la semaine aux États-Unis.

L’application de messagerie sociale Snapchat a également été confrontée à sa part de désinformation sur les coronavirus diffusée par Snap Lenses. En plus de poursuivre sa lutte contre les fausses nouvelles, la société a également en partenariat avec avec l’Organisation mondiale de la santé sur un objectif officiel qui met en avant plusieurs conseils pour limiter le risque d’exposition.

Crédit d’image : Instagram, Facebook

Cet article a été rédigé par Kyle Melnick et traduit par VR360inside. Les produits sont sélectionnés de manière indépendante. VR360inside perçoit une rémunération lorsqu’un de nos lecteurs procède à l’achat en ligne d’un produit mis en avant.