Menu Fermer

Extrait: Death Lap – Full Metal Racing

OZWE Games est un développeur de réalité virtuelle (VR) connu pour son amour de l'action sci-fi grâce à ses deux précédents titres Anshar Wars 2 et Anshar Online (tous deux hautement recommandés). Juste avant Oculus Connect 6 (OC6), le studio a annoncé qu’il travaillait sur un titre beaucoup plus terrestre mais qui n’était pas moins extraordinaire. Evoquant des titres de combat classiques tels que Road Rash ou Destruction Derby, OZWE Games a créé Death Lap, un coureur qui parle autant de conduite que de tir tout le monde.

Death LapDémonstration du Death Lap à OC6 sur Oculus Quest, cette première version était une expérience solo avec chaque course composée de six participants. Il y a un scénario lâche impliquant un méchant méchant qui a créé les courses dans le cadre d'un jeu télévisé mortel, avec une sorte de complot néfaste également.

Les scénarios dans la plupart des titres de course n’ont jamais été aussi attrayants et convaincants, et cela semble être le cas ici, ce qui n’a pas vraiment d’importance tant que les mécanismes de gameplay tiennent le coup. Et c'est tellement bon du point de vue de VRFocus, avec Death Lap qui s'avère être un coureur agréable en ce moment.

Il y avait plusieurs pistes à choisir, parmi des terrains désertiques poussiéreux avec une variété de décorations de style carnaval jonchées et déformant la piste. De même, Death Lap proposait un choix de véhicules, allant des petites poussettes mignonnes aux énormes camions monstres. Naturellement, chacun avait plusieurs attributs qui les distinguaient, de la manipulation à l'accélération, en passant par le chargement d'armes en stock pour éliminer la concurrence.

Death LapLa course était une affaire à la fois vive et maîtrisable, avec de larges pistes ouvertes permettant beaucoup de chahut et peu de rebondissements sur les murs. OZWE Games a utilisé des astuces visuelles pour assurer une expérience de course confortable, que vous tiriez une glissade ou que vous voliez dans les airs, frappant un adversaire avec vos armes à feu.

Ah les pistolets. Comme mentionné précédemment, il s’agit d’une partie aussi essentielle de l’expérience que ces quatre roues. Chaque voiture a une arme de quelque sorte montée sur le toit. Ressemblant généralement à un minigun, à un canon à plasma ou à une autre arme à usage intensif, il s'agit d'attaques à longue portée, entièrement contrôlées via le contrôleur de droite Oculus Touch. La portée de tir est de 360 degrés. Ainsi, lorsque la piste est droite, même les retardataires à l'arrière peuvent avoir un visage rempli de balles. Super amusant à utiliser, le seul souci était de manquer de munitions, jonchées facilement autour de la piste avec d’autres surprises.

Celles-ci pourraient être à la fois bénéfiques et meurtrières pour votre propre race, offrant des accélérations de sauts ou des capacités plus offensives telles que les mines ou un SMG – un favori personnel – qui disposait de munitions limitées mais vous permettait de tirer par la fenêtre, style par véhicule.

Sans doute un coureur de style arcade, Death Lap a offert de courtes périodes d'action intense où vous vous en fichez presque si vous arrivez en premier, évoquant ainsi la mentalité souvent recherchée du «un dernier coup». Le seul facteur qui le rendait un peu décevant était les visuels qui ne se comparaient certainement pas aux autres titres d’Oculus Quest à l’heure actuelle ni aux précédents jeux vidéo d’OZWE. Oculus Quest a définitivement besoin de sa propre expérience de course et Death Lap pourrait bien être celui-là.